Passer au contenu

Actualités

Communiqué de presse du Collectif TESS

Face à la situation exceptionnelle liée à l'épidémie de Coronavirus, de nombreuses lignes d'écoute se sont créées. Le Collectif TeSS pointe les spécificités de l'accompagnement par téléphone afin de prémunir appelant.e.s et écoutant.e.s
Les dispositifs de soutien et d'accompagnement par téléphone se sont multipliés pendant cette période de confinement, répondant à un fort besoin d'écoute et d'information à distance. Le Collectif TeSS regroupe des associations et structures nationales, spécialistes de la relation d'écoute et d'aide à distance. Pour ce dernier, l'écoute par téléphone demande une formation spécifique, que ce soit pour les professionnel.e.s ou pour les bénévoles, tout particulièrement en période de crise où les messages déposés peuvent être très lourds.
 
L'écoute par téléphone diffère du face à face en bien des points. A l'abri des regards, les personnes se livrent aisément (et rapidement) sur des sujets douloureux. Ils laissent venir les émotions.  De son côté, l'écoutant.e peut éprouver plus de difficultés à épauler la personne, n'ayant que sa voix et ses mots pour l'entourer. Il est limité dans ses possibilités d'intervention, d'autant plus que la personne peut raccrocher à tout moment sans donner suite. Prudence et précautions sont donc de mise.  
 
Un autre écueil inhérent à l'écoute téléphonique : certains appelant.e.s peuvent développer une dépendance au service, notamment sur les hotlines fonctionnant sans rendez-vous, avec de larges horaires d'ouverture.  En somme, le médium du téléphone comporte certains risques pour l'écouté.e comme pour l'écoutant.e et nécessite un savoir-faire spécifique. Notre collectif se tient à la disposition des acteurs qui souhaiteraient s'informer sur nos actions ou se former sur le sujet de l'accompagnement par l'écoute téléphonique.

 

L'histoire du Collectif TeSS 
 
Le début de la téléphonie sociale et en santé revient à des initiatives des milieux associatifs dans les années 60. Dans les années 80, les pouvoirs publics ont pris conscience de l'apport de ces numéros et se sont impliqués dans la création de certains d'entre eux. 
 
En 2011, différentes structures décident d'organiser des réunions trimestrielles d'échanges de pratiques. Elles regroupent des structures associatives et nationales, de toutes tailles, qui travaillent avec des salariés ou des bénévoles, dans le secteur de la santé ou social, et plus ou moins dans l'urgence. 
 
Le Collectif de la Téléphonie Sociale et en Santé (TeSS) est créé en mars 2012 par plus d'une dizaine d'acteurs.
 
Il se réunit autour d'une charte fondatrice qui reprend les valeurs communes que nous défendons ensemble autour de la posture d'écoutant, de la relation d'écoute et d'aide à distance, de prise en charge et de soutien des personnes qui contactent les différents numéros quand elles sont en situations difficiles. 
 
Aujourd'hui, l'objectif de TeSS est de favoriser les échanges de bonnes pratiques, promouvoir la téléphonie sociale et en santé et développer l'expertise dans ce domaine.
 
 

 

 

« Retour

Chiffres Clés

Quelques chiffres concernant l'activité de l'association

Suicide écoute oeuvre quotidiennement à offrir aux appelants une écoute de qualité. Comme toutes les associations qui interviennent dans le domaine de la prévention du suicide, Suicide Ecoute produit des statistiques annuelles.

Pour l'année 2017, cela correspond à un peu plus de 18 200 appels répondus
 

La majorité des appels donne lieu à une écoute qui le plus souvent permet d'atténuer au moins momentanément la souffrance. Ils sont qualifiés d'appels à contenu (15 400 appels).

La durée moyenne des appels est d'environ 19 minutes. Rappelons toutefois que chaque appelant bénéficie du temps qu'il lui est nécessaire pour exprimer sa souffrance.

59 % de nos appelants sont des appelantes.

 

L'association produit annuellement une synthèse de ses statistiques adressée à ses financeurs.